La fangothérapie thermale

La boue thérapeutique des Thermes Euganéens se constitue de deux composants principaux: L’argile, qu’on pr élève du pet it lac Costa dans la Commune de Arquà Petrarca , et l’eau thermale. Généralement on croit que son efficacité soit reliée à la température, donc à la chaleur cédée par la masse argileuse pendant le traitement fangothérapique.

Le Centre d’Etudes, grâce à ses activités de recherche, a démontré néanmoins l’existence d’un composant fondamental d’origine organique. Grâce à sa naturelle
richesse en sels minéraux et gaz dissous, l’eau thermale représente un composant fondamental de ce processus, mais également les conditions de l’ambiance auxquelles les bacs de maturation sont exposés.

La propriété intellectuelle de ces découvertes est garantie au Centre d’Etudes Thermales Pietro d’Abano par deux brevets, l’un italien du 2009 (brevet n° 0001355006) et l’autre sur échelle Européenne du 2013 (patent n° 1571203), ce qui témoigne l’efficacité des boues Euganéennes qui n’est plus seulement empirique. Pendant les derniers 100 ans le procédé de maturation de la boue n’a pas changé.

Les phases de la fangothérapie

La fangothérapie avec le bain se compose de trois étapes fondamentales:

  • l’application de la boue
  • le bain en eau thermale
  • la réaction sudorale

La boue est appliquée directement sur la peau à une température comprise entre 38° C et 42°C pendant une période qui varie de 15 à 20 minutes. A la fin de l’application, après une douche chaude, le patient s’immerge dans le bain thermal à une température de 36°-38°C pendant 8/15 minutes. Une fois qu’il s’est essuyé avec des serviettes chaudes, il peut se détendre dans l’attente de la réaction sudorale qui complète les effets biologiques de la fangobalnéothérapie. Le traitement peut être conclus par un massage qui réactive la circulation au niveau cutané.

La Fangothérapie et l’ostéoporose

Il est scientifiquement prouvé que la boue contribue à rééquilibrer le métabolisme du tissu osseux, et sa reminéralisation, parlant des deux mécanismes locaux et systémiques. La fango-balnéothérapie, quand l’exercice physique est combiné, permet la préservation de la densité minérale correcte, provoquant un effet anabolisant. Les résultats des recherches ont montré que ce type de traitement entraîne une augmentation de la masse osseuse comparable à celle obtenue avec la pharmacothérapie, mais que l’action combinée en maximise les résultats. L’activité physique modérée pratiquée quotidiennement dans les piscines thermales pendant votre séjour et flanquée de traitements de spa, aide à retrouver le bien-être psycho-physique et améliorer la qualité de vie.

La Fangothérapie et l’arthrose

L’application de boue thermale est particulièrement efficace à la fois pour enrayer l’inflammation et soulager la douleur qui implique l’articulation. La recherche a mis en évidence que un cycle de fangobalnéothérapie abaisse sensiblement les niveaux de circulation des substances qui accélèrent et aggravent localement les dommages inflammatoires et dégradants sur les cartilages concernés. Il a été remarqué que les principes actifs produits par les micro-organismes qui colonisent la boue “mature” agissent de façon positive sur le métabolisme du chondrocyte, à savoir la cellule constitutive du cartilage articulaire. La fangothérapie exerce donc un rôle protecteur à l’égard des cartilages articulaires, prévenant les dommages de dégradation.

La Fangothèrapie et

les rhumatismes extra-articulaires

Dans certaines maladies d’origine rhumatismale, la composante douloureuse est particulièrement pertinente. Jointe parfois à d’autres symptômes tels que la fatigue, des troubles du sommeil ou les troubles du système gastro-intestinal, elle affecte de manière négative sur la qualité de vie, ce qui provoque des états dépressifs et des handicaps transitoires. Ainsi qu’il ressort d’une étude du Centre d’Etudes “Pietro d’Abano” sur la fibromyalgie, afin de réduire la sensibilité à la douleur, il est possible d’associer la fangothérapie, qui n’a pas d’effets gastro, à un traitement médicamenteux. Il est ainsi possible de réduire la dose du médicament de toujours et obtenir les mêmes résultats. La boue est en mesure d’influer sur le système physiologique de contrôle de la réponse au stress, ce qui contribue à son rééquilibrage de manière synergique.